Le choix d’un bon vélo électrique

Le vélo n’est pas simplement un moyen de locomotion, mais également une activité sportive à part entière. Comme le démontre très bien le Tour de France. Néanmoins, tout le monde n’est pas un sportif de haut niveau et donc, tout le monde n’est pas en mesure d’utiliser le vélo comme moyen de locomotion à part entière. En effet, le vélo va souvent se cantonner à un simple loisir tant il peut être fatigant, peu de personnes souhaitent ajouter un pédalage à une longue journée de travail. Et c’est justement dans ce cas de figure que le vélo électrique est intéressant.

Le vélo électrique

Le vélo électrique, comme son nom l’indique, est un vélo doté d’un moteur électrique auxiliaire. Moteur qui ne se met en route que lors du pédalage. À l’instar de sa version plus classique, le vélo électrique est discret et n’émet pas de gaz à effet de serre. Autrement dit, il ne contribue ni à la pollution sonore, ni à la pollution atmosphérique. De plus, grâce à son moteur électrique rechargeable, un vélo électrique peut atteindre aisément un maximum 25 km/h, la limite actuellement imposée à ce type de véhicule. Cependant, sans l’assistance et par un simple effort de votre part, rien ne vous empêche de dépasser les 25 km/h.

Il est donc intéressant de s’intéresser à ce nouveau type de véhicule et à ses usages comme un potentiel remplacement des vélos standard en agglomération.

L’usage d’un vélo électrique

Le soutien qu’apporte une batterie rechargeable de 250 watts maximum sur un vélo s’étend sur 70 km. Ce qui est amplement suffisant lors d’un usage en agglomération. De plus, ce soutien permet aussi de franchir les côtes avec bien plus de facilité. Bien qu’il soit très bien adapté à un usage urbain, rien ne vous empêche d’utiliser un vélo électrique à l’extérieur d’une agglomération. Il est juste très important de prendre en compte son autonomie si vous ne voulez pas que le soutien de la batterie ne se transforme en poids mort. 

Bien choisir son vélo électrique

Lors du choix d’un vélo électrique, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Tout d’abord, sa batterie ne peut dépasser les 250 watts sous la législation française, et cette même batterie ne s’active qu’à partir d’un pédalage qui atteint les 6 km/h. Cette dernière restriction est bien moins contraignante que la première.

Quant à la qualité d’un vélo électrique, elle correspond souvent à son prix :

– Aux alentours de 500 €, vous pouvez obtenir des vélos d’entrée de gamme, intéressant pour découvrir le fonctionnement d’un vélo électrique et pour un premier essai.

– De 600 € à 1500 €, vous obtiendrez un vélo d’une qualité légèrement meilleure, sans que cela soit exceptionnel pour autant.

– De 1600 € à 3000 €, vous pourrez opter pour des vélos haut de gamme, très bien équipés et donc certains peuvent faire du tout terrain.

– Avec un prix supérieur à 3000 €, il s’agit le plus souvent de vélo électrique sportif, capable d’atteindre les 45 km/h. Attention cependant au changement de réglementation les concernant.

Ainsi, un vélo électrique peut être une très bonne option pour quiconque souhaite faire du vélo sans pour autant s’épuiser pendant un exercice physique.

Le choix d’un bon vélo électrique